Translate my blog

14 février 2014

Jour 5 – La descente féminine

Mercredi, plusieurs équipes étaient en congé. Catherine et Kevin, un couple d’américains résidants à San Jose en Californie, planifiaient d’aller skier. J’avais pensé les accompagner. Quand le iPhone de Kevin a sonné la charge à 5 h 30, j’ai décidé que la chaleur du lit valait plus cher qu’une journée à skier. Ce sera pour la semaine prochaine… Vers 7 h 45, j’entends Igor, mon autre room mate, préparer son sac pour la journée. J’ouvre les yeux. Lui demande où il va. “Nous avons eu des billets pour la descente féminine. Nous quittons dans 20 minutes. Tu viens avec nous?”

Nous découvrons un autre site de montagne. Celui-ci est accessible en autobus. À la descente de celle-ci, il n’y a qu’à monter environ 300 marches et nous voilà dans le stade. Cela me rappelle Cypress Mountain, en 2010. La pluie et la bouette en moins ! Devant nous, la montagne, majestueuse. Comme dans tous les sites, un écran diffuse la compétition. Le soleil plombe. Je me retrouve rapidement en t-shirt. Oui, oui, en t-shirt ! Les lunettes soleil sont de mise. Je ne sais pas si cela s’est produit souvent pour la descente, mais deux athlètes ont obtenu le même meilleur temps. Il y aura donc deux médailles d’or et une de bronze. Tout comme au patinage courte piste l’autre jour, je suis ébahi de voir la vitesse à laquelle les filles descendent la montagne. Nous suivons l’action sur l’écran géant et pouvons voir la dernière portion du parcours sous nos yeux.











Les spectateurs suisses sont en délire, tout comme ceux de la Slovénie. Je pense que je vais essayer d’aller voir un match de hockey. Je veux voir cette ambiance bon enfant dans un aréna. Ça changera des cris idiots dans nos arénas québécoises.

Igor, Andrea et moi prenons tout notre temps pour sortir du stade. Nous profitons de la vue débile devant nos yeux, bien assis au soleil. On prend une bière pour faire durer le plaisir. Randonnée de gondole qui nous ramène à la base de la montagne. Direction le Parc olympique.

Andrea va voir le match de hockey féminin Canada-USA. Igor et moi visitons les pavillons des partenaires à l’entrée du parc. Dans celui de Megafon, on se fait prendre en photo et une trentaine de minutes plus tard, notre visage apparait en trois dimensions sur un des murs extérieurs. Impressionnant !








Au pied de chacun des mats des drapeaux, il y a un banc circulaire. On s’y installe pour attendre Andrea et Kirk, un québécois qui vit maintenant à San Francisco. Je jase avec deux québécois qui ont décidé, il y a un mois, de venir voir des compétitions ici.

Je reviens à notre village, mange et rédige un billet. Je sors mon MacBook pour la première fois du voyage. Les jurons se succèdent, parce que je veux aller vite et je ne maitrise pas encore l’environnement Mac. Ne lâche pas mon grand, tu vas y arriver. T’es capable !

Voilà donc pour ce mercredi, jour 5 des Jeux. Une journée de congé qui a fait beaucoup de bien !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...