Translate my blog

7 février 2014

C'est parti!


Jeudi soir, j'ai eu l'immense privilège de visiter la maison du Canada. Le comité olympique international remettait à la famille de Richard Garneau, à titre posthume, la médaille Pierre de Coubertin. M. Garneau est le 15e à recevoir cet honneur. Au cours de sa carrière de journaliste sportif et commentateur, il a couvert 23 des 25
Olympiades entre 1960 et 2010.

Dans la vidéo qui présentait sa carrière, il mentionnait qu'à ses débuts, il avait demandé un conseil à René Lecavalier, autre grand commentateur sportif québécois. René lui avait dit ceci: "Ne perd jamais ta faculté de t'émerveiller".

Le sommeil se faisait rare, les journées étaient longues et sous le signe du stress. Alors lorsque ces mots ont été prononcés, ainsi que ceux de vivre sa passion de rencontrer des gens, les yeux se sont remplis de ce petit liquide salé.

Avant de naître, j'ai dû entendre ce conseil. Parce qu'ici, comme partout où je vais, je m'émerveille. Toutefois, il faut sortir de sa zone de confort pour réaliser que trop souvent, dans les tracas du quotidien, nous perdons l'émerveillement. Vous souvenez-vos de ces photos de Richard Garneau, avec l'éclat dans ses yeux et le petit sourire en coin? Pour moi, il a toujours été un exemple.

Hier soir, en compagnie de Martine, j'ai regardé la cérémonie d'ouverture dans un restaurant russe, rempli à oléine capacité de russes enthousiastes face aux images. Vers la fin, tous se sont précipités dehors et nous avons couru dans la rue pour rejoindre la promenade de bord de mer, afin de voir le feu d'artifice. De toute beauté!

Les russes sont très fiers de leurs Jeux. Un ami bénévole qui était à Vancouver a oublié ceci sur son fil Facebook hier. Pensez-y lorsque vous lirez encore une fois dans les médias que ça va mal ici. 

Mesdames, quel souvenir gardez-vous de votre accouchement? La douleur des contractions ou l'immense joie d'avoir le bébé couché sur votre poitrine?


8 h 30, samedi matin. Le jour se lève. Je suis à la gare en montagne. J'ai pris l'autobus ce matin. Je prend le chemin piétonnier pour me rendre à la station des gondoles qui montent vers Laura. Mon premier quart de travail officiel débute à 9 h 30. J'ai hâte de voir les spectateurs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...