Translate my blog

17 février 2014

Un nouveau rythme

Hier (dimanche), nous avons inversé les quarts de travail. Depuis le début, je faisais partie de l’équipe de jour. Lever à 5 h 30, déjeuner dans la cantine, deux heures de déplacement vers le workforce checkin de Laura, quart de travail et retour au village No 4 vers 21 h. Le temps de souper, de prendre une douche, de jaser de nos journées et le sommeil venait entre minuit et une heure. De longues journées. Trèèèèèès longues journées. La vie de bénévole, ou encore d’employé, que ce soit pour les médias, la gestion alimentaire ou autre, n’est pas de tout repos. Elle n’est surtout pas faite pour n’importe qui. Une immense dose d’énergie est requise pour passer à travers de cette épreuve.

Je suis un oiseau de nuit et donc, par opposition, pas un gars matinal. Samedi, j’ai atteint le fond du baril. Le monsieur sourire ne trouvait plus son éclat de rire. Il y avait beaucoup de sable dans l’engrenage de l’interrupteur on/off. Je suis passé par quelques heures d’un je- m’en-foutisme total. L’état dans lequel plusieurs humains se trouvent en permanence. Le présentéisme au travail, vous connaissez ?

Je me suis fait presque peur. Pendant quelques minutes, j’ai même pensé revenir à la maison.

Et une fois de plus, la magie a opéré dans ma vie. Nous sommes passé à l’horaire d’après-midi / soirée. J’ai pu me lever à 10 h, après une longue nuit de neuf heures de sommeil. J’ai pris mon temps dans la chambre, seul. J’ai commencé le téléchargement des photos sur Flickr (regardez dans la barre de droite pour y accéder), complété des billets de blogue. J’ai pris la route de la montagne à midi. Le ciel à Adler était nuageux, tout comme aujourd’hui d’ailleurs (j’écris ce billet lundi matin, avant de me rendre à Laura). Surprise en arrivant à Krasnaya Polyana, le ciel est partiellement nuageux. Encore mieux, le soleil brille sur Laura. Je peux donc admirer le fabuleux panorama offert par Priyut 2, notre bureau pour la journée. Il s’agit du plus haut point de la station, avec une vue sur presque 360 degrés. Nous dirigeons les spectateurs entre une gondole à 20 personnes qui rejoint la gare de Krasnaya Polyana à deux moyens de descendre vers les stades de ski de fond et biathlon : une chaise quadruple, qui avance à pas de tortue, ou une gondole à 8 personnes.

Je suis un fan fini de l’hiver, le Québec vient de recevoir une bordée de neige appréciable. Sur la côte de la mer Noire, point de neige. On se croirait à la fin avril. Me retrouver ici, à plus de 4500 pieds d’altitude, entouré de murs de neige de quatre à six pieds de hauteur et d’une vue extraordinaire sur les sommets, constitue donc une bouffée d’air frais. L’énergie revient.

La vue est tellement incroyable, des m’entourent. Je suis un fan fini de l’hiver. Les nuages commencent à s’installer vers 18 h. Les spectateurs sont tous arrivés pour l’épreuve de biathlon prévue à 19 h. Darima envoie la moitié de l’équipe souper. Le nuage prend d’assaut la montagne. La visibilité se réduit. En sortant de la cantine, nous apprenons que l’épreuve est remise à demain. Nous devons rejoindre nos positions au p.c. Le hic ? Nous suivons le flot de spectateurs déçus qui remontent eux aussi. On se la fait donc à la russe qui joue du coude dans une file. Mettons que je me sentais un peu (pas mal…) gêné.

Je suis revenu à l’appart vers 23 h. À minuit, fin des émissions.

11 h 05, lundi matin. Un super 9 h 30 de sommeil. Je débute ma troisième semaine loin de Nathalie et des enfants. Je ne pourrai jamais les remercier assez de me permettre de vivre ma passion de découvrir le monde et les gens qui y vivent.

Je publie ce billet, retourne à la chambre ramasser mon sac à dos et hop ! La routine reprend. Marche, autobus WF2, marche, autobus B11, marche, gondole, marche, gondole. Deux heures de trajet.

Deux heures du matin pour vous. Savourez votre café en lisant ce billet. Ici, je suis sur le thé noir depuis deux semaines. Les russes boivent peu de café.

Bonne semaine !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...