Translate my blog

25 janvier 2013

Vague de froid au Québec

La vague de froid actuelle sur le Québec déprime plusieurs milliers de mes compatriotes. Je fais partie de ceux qui l'aiment, ce froid. Il a entre permis de recommencer à zéro notre patinoire, qui devrait vivre son ouverture officielle demain... en souhaitant que la prochaine vague de chaleur ne se pointe qu'en fin février. 

Amant de l'hiver donc, j’ai composé ce texte à l’automne 1999, dans le cadre d’un atelier d’écriture lorsque je faisais un certificat en création littéraire à l’UQAM. Je cherchais à exprimer, dans les mots d'un enfant, mon amour de la froidure, de la blancheur et des éclats lumineux caractéristiques de l'hiver québécois. 

Cent fois sur le métier … remettez votre ouvrage. Ces quelques 700 mots représentent des dizaines d'heures. En cette première vague de froid de l’hiver 2013, historique par tous ces records qui tombent, je vous invite à suivre mon petit Charlot qui vous parle de son amour de l’hiver. Habillez-vous chaudement et amusez-vous bien!

MA PELLE ROUGE, MON QUIK PIS MES GOGLU

Bonjour, je m’appelle Charles. Mes amis m’appellent Charlot. Je suis grand moi. J’ai quatre ans. Mon papa m’a demandé de vous raconter comment j’aime ça l’hiver. Parce que j’aime beaucoup ça moi, l’hiver.

L’hiver, c’est quand il fait froid dehors pis quand le sol il est tout blanc et dur dur. Pour que ça soit la vraie hiver, il faut qu’il y ait beaucoup de neige. Le blanc qui est sur le sol, les grands appellent ça la neige. Je trouve que c’est le plusse beau mot qui existe. Neige. Ma matante elle dit que c’est poétique. Je sais pas quoi ça veut dire moi ce mot là. Je vais peut-être l’apprendre à l’école. J’ai hâte d’aller à l’école.

L’hiver c’est ma saison préférée. C’est drôle, parce qu’il y a plein de mes amis pis de grands qui aiment pas ça. Je comprends pas pourquoi. Moi j’aime ça beaucoup l’hiver. L’hiver, je suis toujours dehors. J’ai pas froid. C’est peut-être parce que ma maman m’appelle son ti-lion. Un lion, c’est un gros minou comme mon minou Réglisse, pis ça a une fourrure pis ça gèle jamais. 

Pour jouer dehors, je mets mes combines du Canadien, mon habit de jogging, mon habit de neige, des bas de laine, mes bottes chaudes, mes mitaines, ma tuque, mon foulard. Habillé de même, je ne sens pas le froid. Ceux qui gèlent, c’est peut-être parce qu’ils sont mal habillés ?

L’hiver, j’aime ça parce que après chaque fois qu’il neige, le paysage il change. Je sors ma pelle rouge et mon camion jaune pis je vais gratter. Mon papa lui, quand il tombe beaucoup de neige, il fait la souffleuse. Un jour quand je vais être grand, je vais la conduire tout seul la souffleuse.

Dans la neige, on peut faire plein de belles choses. Moi, je suis capable de faire des belles maisons avec un vrai salon, une vraie cuisine pis de la vraie bouffe en neige dans mes tites chaudières et une vraie chambre pour moi avec un lit où je peux me coucher. Y a même des grands qui font des grosses cultures, j’en ai déjà vu une. C’était un chien qui dormait sur sa maison.

Mon papa il a aussi fait une glissade en arrière dans notre petit bois. Avez-vous déjà glissé vous quand vous étiez petit(e) ? Moi je glisse dans une traîne sauvage. Je sais pas pourquoi les grands appellent ça une traîne sauvage, moi je trouve qu’elle est très gentille ma traîne. Je glisse souvent. J’aime quand la neige r’vole dans les airs. Ça mouille mes joues et mon nez.

Quand je rentre dans la maison, des fois je prends un chocolat chaud. Le meilleur chocolat chaud, c’est celui avec le petit lapin qui me fait des clins d’œil. Le lapin, il s’appelle quik. Je peux le faire tout seul, maman m’a montré comment. Avec mon quik, je mange toujours des biscuits goglu. Je commence par manger les petites pattes une par une, pis après je mange le reste du biscuit. Comme ça, mon biscuit y vas pas se sauver en courant sur ses tites pattes.

Ce que j’aime aussi l’hiver, c’est qu’il fait froid dehors pis chaud dans la maison. Si on est frileux, on peut mettre une couverte de plus dans le lit. Pour faire dodo, je mets mon pyjama à pattes en flannalette, pis je gèle pas. L’été, c’est plate. Il fait chaud dehors et en-dedans, pis même quand je suis rendu tout nu, je peux plus rien enlever pour avoir moins chaud. J’aime bien mieux l’hiver moi.

L’hiver, quand il fait un froid d’Atic — un froid de même, c’est quand mon respire y fait presque des glaçons en sortant de ma bouche — la neige elle craque quand on marche dessus. C’est bien parce que les méchants peuvent pas me faire peur parce que je les entends venir en arrière de moi.

C’est pour tout ça et surtout pour ma pelle rouge, mon quik pis mes goglu que j’aime l’hiver, que je pourrais pas me passer du gentil air froid pis de la belle neige. C’est un beau mot ça : neige. 

Est-ce que je peux aller jouer dehors maintenant ? Il a plein de belle neige neuve d’arrivé . . .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...