Translate my blog

30 mai 2016

Retour dans un méga événement : C2 Montréal

Un autre mois tire à sa fin. Installé sur la galerie, café à ma droite et laptop sur la petite table IKEA, je laisse la brise matinale me rafraîchir. Les oiseaux gazouillent à qui mieux mieux. Les véhicules se succèdent sur le chemin des Patriotes. Le vent du sud porte l’incessant bruit des pneus sur le bitume du pont de l’autoroute 10, située à 435 mètres. La semaine dernière, sortant du calme vécu à Richelieu dans les derniers mois, j’ai effectué un retour dans la frénésie événementielle.

Pendant trois jours, l’énergie de C2 Montréal, surnommée par Le Nouvel Observateur « Le Davos de la créativité », a coulé dans mes veines. Découvrez le site avec cette vidéo d'une minute :


Membre de l’équipe création & contenu, mon rôle consistait à accompagner les conférenciers. Seize bénévoles, deux coordonnateurs et une chargée de projet avaient pour mission de s’assurer du bien-être des conférenciers sur le site. Horaire en main, nous les guidions vers les rendez-vous, que ce soit la prise de contact avec la scène, les rencontres de presse, les entrevues pour C2 Tv ou encore les rencontres avec des partenaires et les autres activités, telle l’animation de classes de maitres.


Lundi, en fin de journée, nous avons eu une rencontre d’équipe à l’Arsenal. Des dizaines d’employés de tous corps de métier s’affairaient à effectuer les derniers préparatifs. Les lieux ressemblaient encore à un immense chantier de construction. Un néophyte aurait pu croire que rien ne serait prêt pour l’ouverture, le lendemain à 7 h 30. Tel ne fut pas le cas, car en événementiel, the show must go on.

Mardi matin à 6 h 15, la Corolla filait sur l’autoroute 10. Il y avait longtemps que je n’avais pas pris la route si tôt pour me rendre à Montréal. Je ne m’ennuie pas du tout des bouchons de circulation ! À 7 h 50, j’accueillais ma première conférencière, Nadya Hutagalung. Présentatrice de télévision, écologiste et cofondatrice de Let Elephants Be Elephants, Nadya est une figure emblématique indonésio-australienne de la protection de l’environnement. Avant sa conférence, elle voulait entendre deux des dirigeants de IDEO, Tim Brown, président-directeur général et Paul Bennett, chef de la création. IDEO est une firme réputée de design. J’ai donc eu l’immense privilège de vivre l’ouverture de la cinquième édition de C2 Montréal en étant assis dans la deuxième rangée, à quelques pas de la scène.


Mercredi, j’ai guidé Chip Conley, chef de l’hospitalité globale et de la stratégie chez Airbnb. Très charismatique et inspirant, Chip a raconté son parcours d’hôtelier passé « à l’ennemi », soit chez Airbnb, site de location de logements qui compte plus de 2,2 millions d’unités en location dans le monde.


Jeudi, en accompagnant Sandy Speicher, partenaire et directrice générale de l’éducation chez IDEO, j’ai pu discuter apprentissage. Designer graphique de métier, détentrice d’une maîtrise en éducation, elle a articulé sa présentation et sa classe de maitre autour de l’idée que concevoir de la formation consiste à concevoir en fonction du déséquilibre que provoque l’apprentissage.

C2 Montréal, ce fut aussi la rencontre d’anciens étudiants chez Zoom Académie, d’AIESECers, de jeunes et moins jeunes créatifs et gens d’affaires.

Je ressors fatigué de ce maelstrom. L'événementiel exige une immense dose d'énergie de ses acteurs. Mais ce monde procure une dose d'inspiration magique, ne serait-ce que par la qualité des rencontres que l'on y fait et de l'apprentissage informel qui permet d'avancer dans la vie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...