Translate my blog

29 août 2014

La rentrée ! Entrevue à RDI.

Je suis en train de vivre des moments charnières dans ma vie. Félix effectue son entrée au secondaire, Roselyne y débute sa dernière année et Mathieu complète son collégial. L’époque des jeunes enfants se dissipe peu à peu. Je le revis parfois par procuration, en voyant les photos publiées par mes jeunes amis qui voient leur aîné(e) partir pour la maternelle.

En ce jeune 29 septembre, tout ensoleillé, je me sens « paralysé » face à l’ampleur du défi qui m’attend cet automne : me vendre en tant qu’auteur, conférencier et formateur. Quand même incroyable. Je n’ai fait que ça, dans les 25 dernières années, rédiger des plans d’action pour promouvoir des produits ou des services. Cette fois-ci, je le fais pour moi. Mon livre, « Le journal d’un passionné de Jeux olympiques, quand le bénévolat devient un tremplin » se vendra grâce aux efforts de promotion que je mettrai. Ce sera la même chose avec les conférences tirées de celui-ci. Ressentez-vous cette peur vous aussi, à l’approche d’un grand défi ? Comment faites-vous pour la surmonter ?

Je me demande encore quelle est la raison qui explique ma propension à vouloir toujours grandir. Peut-être tout simplement parce que je suis, moi aussi, tout comme vous, un être vivant de passage sur cette terre. Et que nous sommes programmés pour croître. La pelouse est là pour le prouver !

La promotion de mon livre donc. Ne t’égare pas encore mon petit gars. Reste sur le chemin. Un pas à la fois, l’objectif en tête. Ma recette, dans les cas d’incertitude, consiste à plonger le plus rapidement possible dans l’action. Parfois, j’effectue un bref retour en arrière, pour survoler mes réalisations, relire des écrits ou encore, visionner une entrevue à la télé.

Je vous présente donc celle que j’ai effectuée à RDI, lors de la dernière émission de Louis Lemieux à la barre de RDI Matin weekend, le 20 juillet dernier (cliquez sur l'image pour démarrer le lecteur).


Depuis que j’ai pris la décision de m’ouvrir aux opportunités que me lance l’univers, j’ai l’impression que la « chance » me suit. Ceux qui réalisent leurs rêves savent toutefois qu’il ne s’agit que de la bonne vieille recette, travail, travail, travail de façon ciblée, avec enthousiasme. Écoutez bien l’entrevue de cinq minutes, vous comprendrez.

Le lendemain, grâce à cette entrevue, le distributeur des Éditions Véritas Québec, Édipresse, a commandé 500 exemplaires pour livrer en librairie. Je n’en croyais pas mes yeux en lisant le courriel de Marie, mon éditrice.

Les 14 et 16 septembre, j’effectuerai les lancements officiels. Le premier dans ma communauté, à Richelieu, et le second à Montréal. Je présenterai au grand jour la concrétisation de ce rêve qui m’habite depuis si longtemps. Une dizaine de jours plus tard, je dédicacerai pour la première fois des exemplaires, dans un salon du livre. Ce moment se produira à Jonquière. Suivront Sherbrooke en octobre et Montréal en novembre.

Dans les prochaines semaines, je pars donc promouvoir mon livre dans les librairies et des conférences auprès des bibliothèques municipales et écoles. Wow !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...