Translate my blog

12 août 2013

J’abandonne Facebook pour un mois

« Quoi ? Tu abandonnes Facebook ? Pour un mois ? Tu ne tiendras jamais, tu y es si souvent ! ». Vous connaissez sûrement des gens qui, du jour au lendemain, ont arrêté de fumer ? Je fais la même chose qu’eux, à un autre niveau. Je m’offre une cure de concentration pour un mois.

Je disparais de ce réseau social qui, certains approuveront, gruge un peu trop de temps dans ma vie. Cet après-midi, j’ai effacé les applications Facebook et Facebook Messenger de mon iPhone. J’ai changé mon image de profil ainsi que l’image de ma page de couverture.


Je navigue en pleine tourmente et j’éprouve de plus en plus le besoin de me retrouver en contact avec la nature. Un carnet de note, un stylo, mes souvenirs et mon avenir. Voilà ce qui m’appelle. Je dois m’éloigner des sources de distractions afin de plonger dans ce que je suis. Parce que dans l’état actuel des choses, je ne vois pas en quoi je pourrai continuer à inspirer les gens. Je me suis toujours relevé de toutes les crises traversées depuis ma naissance. Je compte bien poursuivre dans ce sens !

La meilleure dans tout cela ? À peine 12 % de mes contacts Facebook réaliseront mon absence. Allez-y, Googlez cette phrase : « percentage of people seeing facebook posts ». En 0,39 secondes, vous obtiendrez plus de 25 000 000 de résultats ! Ce chiffre ressemble étrangement à celui du nombre de courtiers immobiliers uniques qui participent aux activités que j’organise avec mes comités de regroupement. Un peu comme s’il y avait une loi mathématique universelle du taux d’interaction. Un autre exemple : mon billet du 5 août a été lu par 190 personnes. Une vingtaine de personnes l’ont commenté, soit 11 %.

Je remercie d’ailleurs mes amies Sylvia Perrault et Véronique Hébert pour le partage de ce texte sur leurs réseaux respectifs. Les filles, je vous le confirme, vous êtes femmes d’influence !

Je le dis et je le répète. Je considère Facebook comme mon allié et non comme mon ennemi. Dans le 12% des contacts avec lesquels j’interagis le plus - ce que je nomme mon premier cercle - se trouvent des êtres uniques, qui me font rire, réfléchir et me font découvrir la beauté de la vie. Dans le second cercle, il y a ceux qui me lisent sans interactions. Ces gens me trouvent parce qu’ils tapent mon nom dans la case de recherche. Je fais de même lorsque je pense à eux. Vous doutez de ce que j’avance ? Observez votre fil d’actualité, vous m’en donnerez des nouvelles.

Dans le prochain mois donc, si vous voulez des nouvelles, vous saurez où me trouver ! Parce que retrouver l'équilibre implique de mettre ses priorités à la bonne place !

1 commentaire:

  1. Pour ma part, je trouve que tu as completement raison. Cela fait enormement de bien de se retrouver avec soi et nos proches pour profiter de tous ces moments privilegies. Un retour aux sources qui fait beaucoup de bien. Profites'en bien!

    RépondreSupprimer

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...