Translate my blog

26 juin 2014

Ne jamais abandonner. Demander de l’aide.

Le 19 mars dernier, j’ai failli tout abandonner. Dans un billet intitulé « Écrire un livre ! Tu parles d’une idée à la con ! », je m’avouais presque vaincu. J’étais sur le point de mettre une croix définitive à l’idée de publier un livre un jour. J’étais prêt à fermer mon blogue et passer à autre chose. J’aurais probablement passé le reste de mes jours à regretter cette décision… Je me suis donc offert une dernière chance, en terminant mon billet avec cette question : « Quelqu’un aurait un éditeur à me suggérer ? ».

La suite passera à l’histoire. L’écrivaine Suzie Pelletier, abonnée à mon blogue, reçoit mon cri du cœur alors qu’elle se trouve au Salon du livre de Paris. Elle me suggère d’écrire à son éditrice. Ce que je fais immédiatement. Vous connaissez la suite. Je rencontre Marie Brassard au début avril. Elle me demande tout bonnement, après m’avoir écouté raconter ma vie pendant près d’une heure : « Tu peux me fournir un manuscrit de 250 pages pour le 1er mai ? ». Je réponds « Oui » et repars à la maison.

Pendant l’écriture, je me suis dit que ce serait cool d’avoir une préface. Le nom de Georges Brossard, fondateur de l’Insectarium de Montréal, s’est imposé à moi. Je lui ai envoyé une lettre manuscrite. Le 27 mai, alors que je me trouvais au beau milieu d’une énergie incroyable à la conférence C2MTL, j’ai reçu un appel de Georges. Il était honoré de ma demande et acceptait ! Je ne portais plus à terre. La semaine dernière, j’ai été chez lui prendre livraison de la préface. J’ai passé deux heures en compagnie d’une légende. Et découvert un humain exceptionnel. J’ai hâte que vous fassiez la découverte de ce qu’il m’a écrit !

Lundi, veille de la Saint-Jean-Baptiste, j’ai reçu la première épreuve du montage du manuscrit. J’ai passé la soirée à réviser et ai continué mardi lors de mon réveil. Hier, à 15 h 30, j’ai reçu la 2e épreuve. De 16 h à 1 h du matin, je m’y suis attelé.

Pendant la soirée, j’ai reçu de l’éditrice l’épreuve finale de la page couverture. Au moment où vous lirez ces lignes, elle sera en impression. L’intérieur du livre suivra dans la journée. Si tout se déroule comme prévu (sortez vos chapelets sur la corde à linge !), j’aurai des copies dans mes mains le 4 juillet.


Je n’arrive pas à y croire. Il y a treize semaines, j’étais sur le point d’abandonner le plus important rêve de ma vie, alors que j’y étais presque. Pour la première fois depuis mon adolescence, je me suis permis de ne faire qu’une chose : écrire. Le résultat est là. Un livre de format 6 x 9 pouces, qui compte 320 pages.

D'ici peu, je serai en mesure de vivre mon plus vieux rêve : dédicacer mon propre livre.

Wow !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...