Translate my blog

28 janvier 2014

Salut, bonjour ! Rencontrer Martine Salomon. Wow !

Après RDI le 26 décembre et LCN le 12 janvier, je me retrouvais hier, pour une troisième fois, sur un plateau de télé. Par le fait même, je rencontrais enfin, en personne, Martine Salomon. Notre amitié virtuelle se concrétisait. Elle était accompagnée de son conjoint, Rock, qui était à Vancouver et sera à Sochi pour les paralympiques.

Nous avons passé des moments magiques en compagnie de Gino Chouinard. Vous pouvez visionner l’entrevue sur le site de TVA (cliquez sur l'image).


Ma première impression (et comparaison) entre les canaux de nouvelles en continu et l’émission matinale la plus écoutée au Québec ? La grosseur de l’équipe technique sur le plateau. Le processus d’une entrevue est toutefois le même.

Les premiers contacts se font avec une recherchiste, qui nous demande d’abord notre disponibilité. Par la suite, elle effectue une pré-entrevue et rédige un dossier d’information pour l’animateur. La journée prévue, il faut arriver d’avance et passer au maquillage. Vous vous imaginez que c’est plus long pour les filles que pour les gars. Hier, un coiffeur m’a même replacé des couettes rebelles ! Une fois cette couche de fonds de teint sur le visage, hop, direction studio.

Un technicien vient nous installer le micro-cravate sans fil. Ensuite, c’est l’attente. Étant donné que j’organise des événements, observer l’équipe de production s’affairer derrière les caméras me fascine au plus haut point. Hier, à notre arrivée sur le plateau, Gino Chouinard avait en main ces notes, avec des passages soulignés en jaune et des notes manuscrites.

Lors de la pause commerciale, nous nous sommes installés sur les fameux divans blancs de Salut, Bonjour ! Gino nous a expliqué rapidement le fil conducteur de l’entrevue. Retour de pause. À quelques pas, les chroniqueurs font leurs présentations. L’horloge sur le moniteur situé sous la caméra indique 8 h 59. Notre tour arrive. La conversation débute.


J’ai l’impression d’entrer dans un bulle dans laquelle il n’y a que Martine, moi et Gino Chouinard. Le reste n’existe pas. Les conférenciers, blogueurs et auteurs le disent souvent : trouve ta voix, exprime toi avec tes trippes et tu verras, ça se fera tout seul. Ils ont bien raison. Je ne ressens aucun stress à faire ces entrevues en direct à la télé. Parce que je parle avec mon cœur, de ce qui me passionne le plus. Découvrir des gens et des lieux et trouver les liens entre eux.

L’entrevue se termine, ils passent à une pause commerciale. Nous nous serrons la main, la technicienne, originaire de Baie-Comeau (trouver les liens je disais?), nous retire nos micros. L’équipe passe déjà aux préparatifs du dernier segment de l’émission. Nous quittons le studio.

Martine est actuellement en vol, entre Moscou et Sochi. Dans cinq jours, je prendrai moi aussi le chemin de la Russie. Il est fascinant de voir, sur les groupes de bénévoles Facebook, tous ces messages et photos de bénévoles internationaux effectuant leur arrivée en sol russe. Nous ressentons l’énergie envoyée par vos commentaires.

Merci de me suivre !

2 commentaires:

  1. Salut!! Le jour, J arrive à grand pas. Je te souhaite de passer un beau séjour à Sochi, d'avoir du plaisir.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Nath ! Je vais penser à vous le mercredi !

    RépondreSupprimer

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...