Translate my blog

11 janvier 2014

Départ pour Sochi dans 22 jours !

Je ne vous apprendrai rien en écrivant ceci : le temps file à une vitesse folle. Il s’agit peut-être d’un effet de distorsion qui apparaît avec l’âge… Qu’en pensez-vous ? Une nouvelle année débute. La quatorzième de ce nouveau millénaire. Elle s’annonce palpitante au plus haut point. Je déploie en effet mes ailes et prends mon envol, dans tous les sens du terme.

J’ai quitté, le 5 décembre, mon emploi stable d’agent de liaison à la Chambre immobilière du Grand Montréal. Stable parce que j’y étais depuis janvier 2002. Je fais le grand saut, équipé de mon bagage d’expérience professionnelle et personnelle. Je joins les rangs des travailleurs autonomes.

Dans vingt-deux jours, je m’envole pour la Russie. Un vol Montréal-Amsterdam le 2 février, suivi d’un Amsterdam-Istanbul le 3 en après-midi et Istanbul-Sochi dans la nuit du 3 au 4. Grâce à la magie des groupes sur Facebook, je sais que je serai accompagné, sur ce vol, par Igor Natanzon, de Floride, Jolanta Jokubaityte, de Lithuanie, Catherine & Kevin Kornegay, de San Jose, Californie et Andrea Sobotova, d’Ottawa. Accompagné de cinq amis « virtuels », je foulerai le sol russe le mardi 4 février, à 5 h. La vision entrevue en février 2010, lors de mon séjour à la maison de Sochi aux Jeux de Vancouver, se réalisera.

Ces jours-ci, je me fais souvent poser la question suivante : « tu n’as pas peur pour ta vie, sachant les récents attentats et les menaces? ». Tous les événements d’envergure planétaire sont ciblés par les fanatiques. Il faut montrer patte blanche, exactement comme dans les zones sécurisées dans les aéroports, pour se trouver à l’intérieur des zones où se tiennent les compétitions. À Vancouver, il y avait des policiers partout. J’imagine sans peine que M. Poutine, très fier de ses JO (quand tu dépenses 51 milliards en infrastructures et construction de toute sorte, tu veux que ça fonctionne!), fait le maximum pour sécuriser les dizaines de milliers de personnes qui convergent vers Sochi. Aux milliers de policiers s’ajouteront donc des milliers de militaires. En quoi m’en offusquerais-je ? Il y a bien des patrouilles armées dans les aéroports de Paris !

Je ne m’empêcherai donc pas de vivre parce que des extrémistes menacent les honnêtes gens. Ce serait leur donner raison et pour moi, ce serait la fin de la paix dans le monde. Je serai donc vigilant. Je veux revenir ici pour vous raconter mes histoires!

En événementiel, j’ai développé le don d’observer une foule. Mon regard se promène continuellement. À Sochi, je serai logé par le comité organisateur dans des résidences construites à proximité du parc olympique. Tous les jours donc, je passerai de la mer à la montagne. Que demander de mieux ?

Internet fonctionne très bien là-bas. Une canadienne, Lois Gilbert, y est déjà et nous raconte ses journées sur son blogue. Elle publie tous les jours sur Facebook. Je commence déjà à vivre l’atmosphère trépidante des Jeux, trois semaines à l’avance. 

J’ai hâte !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...