Translate my blog

12 décembre 2013

Fin du chapitre CIGM. Début d'une nouvelle aventure.

3-2-1… and lift off ! Vers 17 h 30, jeudi passé, le 5 décembre, j’ai pris mon envol. J’ai éteint la lumière du bureau et fermé la porte. Pour la dernière fois. Je ne travaille plus à la Chambre immobilière du Grand Montréal. J’y aurai passé onze années de ma vie. À tisser des liens avec des gens extraordinaires. À découvrir tous les coins du Grand Montréal. Comment je me sens ? L’esprit en paix. En totale harmonie avec cette décision, l’une des plus difficiles que j’ai eu à prendre dans ma vie. Libre. Ouvert aux opportunités que l’univers m’enverra. Pensée magique, certains avanceront. Pas du tout.

Plusieurs, les travailleurs autonomes, qu’ils soient courtiers immobiliers, rédacteurs, programmeurs, acteurs du monde événementiel, comprennent. Tous m’encouragent dans cette décision de « lâcher » un emploi stable sans avoir un contrat permanent dans une autre organisation. Ces gens croient en leurs capacités et foncent, malgré la peur viscérale qui les habite. D’autres pensent, en leur for intérieur, que je cours à ma perte.

Sans contrat ailleurs ? Non. J’ai signé un contrat avec moi-même. Mon témoin est ma complice de tous les instants depuis 1990, Nathalie. Je pars à mon compte. Pour exprimer, en toute liberté, mes nombreux talents et ma créativité. À la hauteur de leur immense potentiel.

Courir à ma perte ? Non. Conserver le statu quo au nom des conditions de travail et de toutes ces années d’ancienneté l’aurait fait. Je ne quitte pas les mains vides. Mon long séjour à la CIGM m’a fait comprendre trois choses.

Je suis agent de liaison. Ma première patronne, Anne St. Dennis, l’a compris avant moi, en m’offrant cet emploi en décembre 2002. Liaison, lien. En onze années, j’ai créé des liens entre les courtiers immobiliers. J’en ai créé dans le monde événementiel, dans l’AIESEC. Depuis septembre 2012, j’en créé de nouveaux à la maîtrise en gestion de la formation de l’Université de Sherbrooke. Je crois, depuis toujours, que la clé du succès réside dans le partage et la collaboration. Pas dans la paranoïa et le contrôle de l’information.

Je suis formateur, coach. Ma seconde patronne à la CIGM, Yolande Ratelle, m’a ouvert la voie de la formation, à l’été 2011. Je suis devenu formateur accrédité pour le programme QSC (Qualité du service à la clientèle) offert par la Fédération des chambres immobilières du Québec. Grâce à Lyne Branchaud, une passionnée du milieu événementiel et auteure d’un guide pratique d’organisation d’événement (un best-seller!), j’ai fais mon entrée chez Zoom Académie en septembre 2011. J’y enseigne la rédaction d’un plan d’affaires, dans le cadre du cours Organisation d'événements et Lancement d'entreprise (ASP). J’ai aussi enseigné dans le programme Médias sociaux.

Agent de liaison = créateur de liens.
Formateur, coach = créateur de sens.

La troisième chose que la CIGM m’a permis de confirmer, c’est mon talent pour manier les mots et inspirer les gens. Je suis donc auteur et je dois l’assumer. En novembre 2009, j’ai créé ce blogue. D’abord et avant pour raconter mon expérience aux Jeux olympiques de Vancouver. Ce faisant, j’ai réalisé que je pouvais avoir un impact positif sur les gens par le biais de mes écrits. Depuis, j’ai publié 344 billets. Plusieurs racontent ces histoires vécues dans le monde événementiel. Le point commun de tous ces textes se résume en un mot : l’humain. J’aime voir les liens se créer, le sens se faire pour les gens.

J’appréhendais beaucoup mon retour au travail en novembre. J’avais peur de porter, gravé au fer rouge sur mon front, la mention « retour de burnout, esprit fragile ». Je n’ai rien senti de tel. Au contraire, j’ai lu dans le regard de mes collègues et des courtiers immobilier la joie de retrouver le Christian optimiste, lumineux et rêveur. Merci à vous toutes et tous !

Je tourne donc la page. Onze années au service des courtiers immobiliers. Plus de 500 événements réalisés. En majeure partie des conférences (280) et activités de réseautage. Bon an mal an, je croisais plus de 3 000 membres. Plusieurs m’ont fait réfléchir, m’ont permis de grandir. Je vous serai éternellement reconnaissant. 

Je suis revenu à 100%. Je me sens bien à l’intérieur. J’aborde l’avenir avec optimisme. Je me sens pourtant « bizarre ». J’ai l’impression d’être en vacances et que je retournerai au bureau en janvier. La réalité est tout autre.

J’ai rédigé ce billet en faisant du vélo stationnaire au Nautilus Plus de Saint-Jean sur Richelieu. Je ne me sépare plus d’un calepin. J’y note ce qui me passe par la tête. Je ne veux pas perdre les idées qui fusent. À quoi ressemble les prochains mois ?

Priorité numéro un. Rédiger le guide pratique d’organisation d’événement qui dort en moi depuis des années. L’humain y sera mis en valeur. En parallèle, je mets sur pied mon entreprise, en faisant ce que j’enseigne depuis 2011 : rédiger un plan d’affaires.

Je me prépare pour les Jeux de Sochi, en apprenant des bases de russe. En préparant et donnant des conférences dans les écoles primaires et secondaires.

Je continuerai à m’entraîner 5-6 heures par semaines. Parce que depuis l’été dernier, j’ai constaté l’effet bénéfique incontestable de l’exercice sur ma joie de vivre.

Enfin, je raconterai tout ça sur mon blogue. Parce que ma vie, c’est partager et collaborer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...