Translate my blog

11 novembre 2013

Je suis de retour !

La noirceur de l’ouragan est derrière moi. Enfin. Au pire de la tempête, je m’étais réfugié dans la cabine, attendant que ça passe. Terrorisé.

Je suis de retour. L’esprit clair. Là. En train de savourer le moment présent.

Je me nomme Christian Fortin. J’ai quarante-cinq et je suis en excellente condition physique. J’ai une blonde fantastique avec qui je chemine depuis 1990. Nous avons trois merveilleux enfants : Mathieu, Roselyne et Félix. Nous sommes très fiers d’eux et de la place qu’ils se créent dans le monde.

Depuis 1995, nous habitons dans notre maison de rêve, sur les rives du Richelieu. Nous la nommons Havre-au-Ruisseau.

Le 23 août 2013, lors de la troisième rencontre avec ma psychothérapeute, j’ai fais un dessin. Que j’ai résumé à sa demande en cinq mots : jardin – communiquer – connecter – découvrir – lien. Ensuite, en cinq minutes, ces mots sont devenus :
Derrière de hautes façades se cache un magnifique jardin. Le jardinier, fier de celui-ci, décida un jour de l’ouvrir aux visiteurs. Il put ainsi communiquer sa passion des gens et montrer les liens universels qui unissent les gens et les lieux, peu importe leur histoire et leurs différences. Il a ainsi réussi à leur faire découvrir toutes les connections entre eux.
De cet exercice découla le texte suivant, qui me décrit :
Passionné des humains, loyal, se dévouant sans borne pour les causes en lesquelles il croit, il possède cette rare capacité à connecter les gens entre eux, en faisant sauter les barrières. Tel un arbre, il est là, solidement enraciné au sol, observant avec attention les gens et les lieux qui l’entourent. Malgré son introversion, il aime plus que tout se retrouver devant un groupe pour partager ses observations de la gente humaine. Ses pairs le décrivent comme un être calme, curieux, jovial, réfléchi et travaillant, en y ajoutant une touche de culture et de vivacité d’esprit. Le Journal de Chambly l’a même décrit comme un athlète de la découverte, tant son besoin de voyager et de découvrir les humains et leurs histoires est grand.
Découvrir. Lire. Écrire.

Partager et raconter les liens entre ces gens et ces lieux.

Je suis Christian Fortin, l’être positif et souriant. Le rassembleur qui créé des liens. Il fait si bon de se retrouver soi-même !

J’ai eu si peur de je jamais revoir la lumière ! Pour une rare fois dans ma vie, j’ai lâché prise. Je me suis coupé en grande partie du monde, afin de me centrer sur le Havre-au-Ruisseau et surtout, sur tous ces savoirs que j’ai en moi. Pourquoi ?

Parce que vous voyez, je suis une éponge. Un puits sans fin de curiosité. J’emmagasine. Depuis toujours.

Au fil des kilomètres de vélo, des rencontres d’art-thérapie, de thérapie de groupe, de rares rencontres avec des gens dont j’apprécie la grande sagesse (vous vous reconnaissez en lisant ces lignes), les liens se sont tissés.

Toutes les pièces de puzzle, celles emmagasinées depuis toujours, celles avec lesquelles je jongle depuis de nombreuses années, toutes ces pièces se sont liées la semaine dernière.

Les gens, les lieux, les événements de mon passé. Toutes ces histoires s’imbriquent l’une dans l’autre et forment ce véhicule qui me permettra d’avancer sur le chemin qui s’ouvre devant moi. Pour le reste de mes jours.

Un immense sentiment de paix m’a alors envahi.

La suite jeudi matin.

Merci la vie !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...