Translate my blog

6 septembre 2013

Une rentrée bien différente

La première semaine de septembre tire à sa fin. Le jour se lève et dans les prochaines minutes, la vie s’activera dans la maison. Roselyne prendra l’autobus pour l’école secondaire, Félix montera dans celle de Robert, à destination de l’école primaire. Mathieu roulera vers le Cégep de Saint-Hyacinthe dans la Pontiac Vibe noire de Jean-Paul dont j’ai hérité en 2012. Nathalie travaille de la maison, le temps que la circulation s’atténue sur l’autoroute 10 et le pont Champlain. Je demeure à la maison, seul avec la tortue Crème glacée et KitKat le chat.

Le sentiment d’avoir abandonné collègues et bénévoles m’habite, alors que je devrais ressentir de la zénitude. Au cours des dernières années, suite à la pause estivale, je retrouvais ma gang à la journée d’orientation, qui si déroule le dernier mercredi et jeudi du mois d’août. À la mi-septembre, une tournée d’information se déroulait dans les divers secteurs du Grand Montréal.

Cette année, je n’y suis pas. La pause se poursuit. Mon corps n’arrive tout simplement pas encore à gérer plusieurs sources de stress en simultané. Je sais que cela peut sembler difficile à imaginer, que la réaction normale face à ce que je vis en est une d’incompréhension, que le réflexe peut être celui-ci : « Reprends-toi, pense positif, active-toi. Moi aussi j’en ai vécu des expériences négatives, des biens pires que les tiennes. » Oui, je le sais. Je l’ai déjà pensé moi aussi. Avant. Plus maintenant.

Avez-vous déjà vécu une blessure sportive ? Vous êtes-vous déjà étiré ou encore pire, déchiré des ligaments dans le genou ? Rien ne sert de s’activer, l’articulation ne peut tout simplement pas bouger. Dans les pires cas, une opération reconstruira les ligaments. Les traitements en physiothérapie suivront et peu à peu, la situation redeviendra à la normale. Malgré cela, pour le reste de notre vie, une fragilité subsistera. La douleur pourra parfois revenir. Il faudra l’accepter et vivre avec elle. Je le sais, je l’ai vécu au genou gauche. Ligament intérieur croisé.

À la différence d’une blessure des ligaments, qui se voit en raison des béquilles, l’épuisement professionnel est invisible. L’humain peine à comprendre l’invisible. Ce doit être pour cette raison qu’il y a fort longtemps, il a inventé la métaphore.

La découverte de cette image ce matin me fait du bien. Je viens de trouver une façon simple d’expliquer ce que je vis. Mes ligaments « mentaux » sont déchirés. Remplacez physio par psycho et joignez à thérapie. Acceptez et laissez le temps agir.

Dans les cas de blessure aux ligaments, les sportifs doivent laisser leur discipline de côté pendant la guérison. Je délaisse donc, avec un certain désespoir, ma discipline : inspirer des gens à partager et collaborer ensemble afin de prospérer.

Collègues et bénévoles devront faire ce que font les équipes sportives : serrer les rangs et compenser l’absence de ce joueur. Vous le savez, les résultats sont parfois surprenants lorsque les gens doivent rouler leurs manches et hausser leur niveau de jeu.

Je me consacrerai à la guérison, en rongeant mon frein. Il ne sert à rien d’effectuer un retour hâtif, qui risquerait d’aggraver la blessure.

Chèrs collègues, chers présidents et membres de comités des regroupements, chers courtiers qui participez aux activités que j’organise, je vous souhaite un beau mois de septembre, un octobre coloré et radieux et vous dis à la revoyure en novembre. Je vous remercie de votre compréhension et de vos efforts accrus. Collaborez et partagez l’information plus que je jamais. Le succès vous attend.

3 commentaires:

  1. Prends ton temps.. moi cela fut 5 mois complet en 2002.. ;) et la vie maintenant je la vis différemment en me protégeant et surtout je sens mes réserves baisser. xxx

    RépondreSupprimer
  2. Prompt rétablissement Christian ;)

    RépondreSupprimer
  3. Prends tout le temps qu'il te faut Christian! Le bonheur et la santé, qu'elle soit mentale ou physique, sont plus importants que tout!! Mireille xxx

    RépondreSupprimer

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...