Translate my blog

3 juin 2013

Le réveil des gardiens

Vous savez quel est mon problème? Plusieurs me le répètent : déconnecte Christian. J’ai l’impression qu’à force de travailler avec des courtiers immobiliers qui, en plus de réussir dans ce métier difficile, donnent du temps bénévolement à leur association, je suis devenu prisonnier de mon iPhone. Je suis donc fier d’écrire que ce weekend, j’ai désactivé la réception de courriels du compte CIGM. Et j’ai réussi à résister à la tentation de la réactiver – juste pour m’assurer que tout est ok. Voyez-vous, je ressens un immense besoin d’être au service des autres. Je me sens utile en aidant les autres à briller, en les encourageant à foncer sur les chemins de la vie.

L’étrangeté de ma personnalité, c’est que parfois, je m’oublie dans le processus. Je me donne tellement au travail, dans des associations à titre de bénévole ou encore à l’université que lorsque j’arrive à la maison, je n’y suis pas tout à fait, relié au reste du monde par le fil électronique invisible.

Heureusement, la vie produit parfois de belles coïncidences. Encore faut-il savoir les capter. Ce que j’ai su faire hier. Nathalie, Félix et Roselyne avaient loué des DVD vendredi soir. En les rapportant hier, Félix m’a montré cette affiche sur la porte :

L’histoire se résume ainsi (merci LaPresse.ca) :
Sous la gouverne d'un Père Noël à l'accent russe, une troupe de valeureux gardiens composée du fougueux lapin de Pâques, de la belle fée des dents et du silencieux marchand de sable, protège les rêves des enfants du monde entier. Or, ces songes sont menacés par le méchant Pitch Black, prêt à tout pour les transformer en cauchemars. Devant cette menace, les gardiens se mobilisent et reçoivent de la Lune l'ordre de recruter le Bonhomme Hiver, qui évolue en solitaire depuis près de trois cent ans. Forts de l'aide de ce dernier, les agents du Père Noël passent à l'action. Mais le temps presse, car il ne reste plus qu'un seul enfant sur Terre à croire que les Gardiens agrémentent leurs rêves.
En quoi réside la coïncidence dans ce film? Vous souvenez-vous de votre enfance? De ces rêves fous qui vous habitaient? Rendu à cette période-ci de l’année, ne pensiez-vous pas aux promesses de ces longues semaines d’été, loin de l’école? Juin m’y ramène toujours. Le début juin signifiait que le séjour à Hampton Beach approchait. Que lors des matins ensoleillés à venir, j’enfourcherais mon vélo pour aller rejoindre les amis.

L’adolescence vint, puis l’âge adulte et son lot de préoccupations. Le méchant Pitch Black vient tuer certains de ces rêves, du moins jusqu’à ce que de jeunes enfants fassent surface dans notre vie.

À travers la curiosité et l’émerveillement de mes enfants face à tout, j’avais retrouvé ces rêves d’enfance, cette joie à observer les fourmis déplacer de minuscules grains de terre pour construire leur demeure. Ce plaisir d’observer ces quelques nuages dans le ciel bleu, tentant de deviner des formes d’animaux. Félix débute la douzième année de sa vie. Notre bébé n’est plus. Vais-je perdre à nouveau la curiosité et l’émerveillement?

Le réveil des gardiens me rappelle que tant qu’il y a une personne pour croire en nos rêves, tout est possible. Dans la bataille finale du film, alors que tout semble perdu, le Bonhomme Hiver se souvient d’une chose : il faut avoir du plaisir, s’amuser comme un enfant. Il fait alors ce qu’il sait faire de mieux : produire du givre et des balles de neige. La joie s’ensuit et Pitch Black, le maître des peurs, ne peut que disparaître.

Ce film arrive donc à point dans ma vie, alors que les peurs face à mon futur prennent le dessus sur les rêves. Félix, en choisissant ce film, m’a inconsciemment envoyé le message de croire en la beauté de mes rêves.

De m’amuser et d’oublier le créateur de peurs.

De me donner la permission. De rêver. De créer. De vivre.

Merci Bonhomme Hiver! Merci marchand de sable!





1 commentaire:

  1. Ta cousine So03/06/2013 11:11

    j'ai adoré ce film moi aussi! J'ai d'ailleurs eu de longues conversations à ce sujet avec Gabrielle... L'important , c'est d'y croire.... mais la peur de se faire avoir tue souvent la foi qui nous habite...

    RépondreSupprimer

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...