Translate my blog

27 novembre 2012

Abandon!

Mon blogue se sent bien seul depuis quelques semaines. J’ai l’impression que j’ai « abandonné » mes fidèles lecteurs. Ils viennent faire un tour sur la page et quittent en moins de 45 secondes. Hier, j’ai cru apercevoir ma photo sur une pinte de lait dans un dépanneur de la région de Québec. Je serais recherché…

Écrire demande du temps. Je ne peux me contenter d’écrire n’importe quoi, n’importe comment. Je m’impose la pression de produire des mots qui toucheront. Je pèse le pour et le contre, me demande comment ils seront interprétés. J’analyse trop, oui je le sais.

Cet automne, je poursuis mon voyage à plein temps avec les regroupements de la CIGM. J’ai repris le défi d’enseigner la rédaction d’un plan d’affaires chez Zoom Académie. Ces onze étudiants allumés me forcent à donner le meilleur de moi-même. J’effectue un retour à l’université, pour enfin réaliser ce rêve d’obtenir une maîtrise. Quatre weekends de classe, des travaux individuels et un travail d’équipe à rédiger.

Je n’ai pas eu besoin d’analyser trop longtemps la situation et de me créer des tableaux Excel pour savoir qu’après avoir été au hockey des gars il ne restait guère de temps dans mon horaire… Alors je m’installe dans le lit, je saisis un bouquin et passe du temps à découvrir d’autres mondes.

Vous connaissez l’adage « un esprit sain dans un corps sain ». J’y ai fais honneur depuis septembre. Les décès de proches survenus entre novembre 2011 et mars 2012 m’ont plongé dans une spirale vers le bas… alors que l’aiguille de la balance se pointait vers le haut! Occupé ou pas, j’ai donc décidé de me prendre en main et de me pointer au Nautilus. Je fais cinq heures d’exercice par semaine, à moyenne et haute intensité. Ça fait tellement de bien de bouger ainsi! Tellement que la grisaille automnale m’affecte beaucoup moins qu’à l’habitude. Et malgré cet horaire plutôt fou, je garde le cap et la bonne humeur.

Je vis chaque seconde dans le présent. Je me couche en remerciant la vie pour la belle journée qui s’achève et me réveille avec le sourire en pensant à ce que je pourrai observer et apprendre des gens que je côtoie. La folie furieuse automnale tire à sa fin.

Plus que quatre évènements CIGM, quelques réunions pour clore l’année et ensuite, pause bien méritée de deux semaines!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...