Translate my blog

28 novembre 2011

18/111. Une question sans réponse. Vous m'aidez?

Je cherche la réponse à une question depuis quelques années. Je ne trouve pas. Si vous je vous demandais ce que vous en pensez? La question est la suivante. Est-ce qu’un leader a le droit de dire qu’il connait une mauvaise journée? Est-ce qu’un maître du positivisme ou de la motivation (ex. Jack Canfield, Robin Sharma, Bill Marchesin) peut écrire, une journée, qu’il traverse une mauvaise passe?

En tant qu’être humain, veut-on toujours voir des modèles positifs et passer outre à leurs difficultés? Veut-on un héros (je pense aux sportifs ou vedettes du cinéma) toujours heureux? Des fois, je pense que oui, des fois je pense que non. Qu’en dites-vous?

2 commentaires:

  1. Il y a une dizaine d'années, j'étais Directeur dans une succusale de Bureau en Gros, au centre-ville de Montréal. Puis, par stress, par manque d'expérience et autre, j'ai perdu patience, j'ai pogné les nerfs de façon injustifié sur un employé. Je n'ai pas été gentil à son égard, et de façon injustifié. J'ai totalement franchi une ligne que je ne pouvais pas franchir. Je me sentais trop mal après.

    Une employée est venu me voir, et elle m'a simplement dit:

    "Tu sais, t'as le droit toi aussi de pogner les nerfs, t'es pas une machine".

    Son commentaire m'a permis de faire la paix avec ce triste événement, et même si je l'ai perdue de vue aujourd'hui, je lui en serai éternellement reconnaissant.

    Je crois qu'on oublie parfois que nos leaders sont des humains avant d'être nos chefs.

    RépondreSupprimer
  2. Tu as bien raison Denis! Nous oublions trop souvent que nos leaders sont des humains avant d'être nos chefs.

    RépondreSupprimer

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...