Translate my blog

21 janvier 2011

Où étiez-vous le mardi 20 janvier 2009?

Vous souvenez-vous de ce qui s’était produit cette journée-là? Le premier Afro-Américain ayant accédé à la présidence des États-Unis prêtait serment. Barack Obama devenait le 44e président américain.


Les enfants étaient à l’école, Nathalie au travail. J’avais pris une journée de congé pour vivre ce moment historique. J’étais seul dans le salon, rivé à la télé. À ma droite, le laptop, branché sur le Net grâce à la connexion sans-fil. Plusieurs fenêtres de navigateur ouvertes : France 2, BBC, caméras de circulation à Washington, Facebook. Bien assis sur le divan, je savourais pleinement ce qui se passait devant mes yeux. D’autant plus que quelques semaines auparavant, je me trouvais à Washington avec mes amis Alain et Alain, pour voir un match de la NFL. J’avais vu de mes yeux les préparatifs en cours pour la cérémonie d’inauguration.

Lorsque Barack et Michelle ont débuté la parade vers la Maison Blanche, sur Pennsylvania Avenue, je me souvenais y avoir marché. Les bruits, les odeurs, la sensation du vent froid sur nos joues revenaient à la mémoire. Grâce aux caméras de circulation, je voyais la parade avancer, en plus de ce que CNN diffusait. Je me trouvais aux premières loges, bien au chaud à Richelieu! Dire que le weekend précédent, j’effectuais des calculs pour me rendre sur place. J’étais prêt à dormir dans mon auto pour y être. Pour une fois, la raison a gagné.

J’avais tellement entendu ma mère parler de John F. Kennedy que rien au monde ne m’aurait fait manquer l’inauguration d’Obama. Vous avez sûrement déjà entendu ces paroles célèbres prononcées le 20 janvier 1961 par Kennedy : «ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour lui». Elle est tellement vraie encore aujourd’hui!

Je l’ai pas mal faite mienne, cette citation. Au lieu de chialer contre ma ville, mon association de hockey mineur, mon association professionnelle (MPI), l’école, je m’y implique. Je me demande ce que je peux faire pour les aider à progresser. Si tous et chacun donnait un peu de temps pour une cause, le monde s’en porterait bien mieux! Où serai-je dans la soirée du 6 novembre 2012? Dans mon salon, en espérant voir Obama être élu pour un 2e et dernier mandat à la présidence. Et le 20 janvier 2013? À Washington? Pourquoi pas?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...