Translate my blog

28 juin 2010

Toy Story 3 - merci Pixar !!

Nous revenons du Cineplex Odeon du Quartier Dix30, à Brossard. Comme il n’y a aucun hasard dans la vie, nous avons visionné Histoire de jouets 3 dans la salle 15. Que de chemin parcouru depuis la sortie du premier film, en novembre 1995! Il s’agit d’ailleurs du premier film que Mathieu a reçu en cadeau, en cassette VHS s’il-vous-plaît! À l’époque, Toy Story avait fait fureur car il s’agissait du tout premier film entièrement animé par ordinateur.

En 1995, j’étais encore une tite jeunesse toute fringante : nous venions d’entrer dans notre Havre-au-Ruisseau à Richelieu, Mathieu nous apprenait le rôle de parent, je sillonnais les routes du Québec et du nord de l’Ontario pour les Industries Aston, une division de Venmar Ventilation. Les créateurs de Pixar m’avaient permis de me réconcilier avec ma jeunesse, de faire le pont entre cette période géniale de la vie où l’on découvre tout, et celle un peu moins glorieuse où l’on réalise les limites imposées par la société, les responsabilités qui viennent avec hypothèque et enfant.

Ce soir, un de mes jouets préférés d’enfance, le téléphone Fisher Price, joue le sauveur auprès du groupe de Woody et Buzz. Andy, l’enfant du premier film, quitte la maison de ses parents pour l’université. Il raconte vers la fin du film le lien qui l’unissait à Woody dans son enfance. Le ridicule ne tue pas, alors je vous présente mon Woody à moi. Il se nomme Pierrot.
Il est arrivé dans ma vie quand j’avais quelques jours. 42 ans plus tard, il est toujours à mes côtés, sur ma table de chevet. Grâce à Pierrot, j’ai appris à raconter des histoires, à attribuer des rôles aux autres toutous, à faire des spectacles à ma sœur Véronique, qui franchira le cap de la quarantaine en octobre. Quand tout va mal dans ma vie, je me tourne vers lui et nous jasons. Les nuages se dissipent alors et je poursuis ma route.

Depuis Toy Story, je n’ai manqué aucune sortie des chefs-d’œuvre de Pixar. J’ai vu chacun des films au moins 2 fois au cinéma et des dizaines de fois en cassette, puis en DVD. Ce soir, le film était projeté en 3D. Bientôt, les DVD seront remplacés par les Blu-Ray. La technologie évolue, mon Pierrot reste. Mon téléphone Fisher Price en bois avait rendu l’âme, j’en ai racheté un autre, cette fois-ci en plastique. J’en ai appelé des gens avec ce téléphone que je tirais partout derrière moi dans l’appartement à St-Mathieu, une paroisse à Ste-Foy!

Mardi dernier, dans la cuisine du Hilton Bonaventure, je racontais à mes collègues planificateurs le film Ratatouille de Pixar. Ce soir, j’ai savouré une autre forme de créativité. J’ai savouré l’évolution technologique, qui permet de presque faire croire au gazon ou encore aux cheveux des personnages. Avez-vous vu Avatar en 3D? Courrez-y. Et surtout, prenez du temps pour aller voir Toy Story 3 en famille. Toutes les générations s’y retrouveront avec joie.

Peut-être que vos ados ne riront pas tant que ça sur le coup « Tsé, genre, on est pu des bébés. Barbie et Ken, on joue pu avec ça. Encore moins Buzz et Woody, genre ». Je vous garantis qu’au retour à la maison, ils vous remercieront. C’est ça, la magie Disney. Ils touchent notre cœur d’enfant, peu importe le chemin qui nous sépare de cette période de découverte quotidiennes. Demain, à la machine à café ou au Tim Hortons, mentionnez Woody, Nemo, Flash McQueen ou encore Wall*E. Observez les étincelles dans les yeux et les sourires. Je fais le test. Le ferez-vous? Vous m’en reparlerez.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de commenter ! Ne vous laissez pas avoir par le curseur qui clignote dans le carré blanc. J'aime vous lire !

Lecture suggérée ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...